“Hack My Church” ou comment rapprocher l’Eglise du Numérique

PUBLIÉ LE 10/06/2015  PAR  François MAHUZIES

 

Aujourd’hui, je souhaite vous partager une initiative intéressante, même étonnante, à laquelle deux collaborateurs du Cèdre (et plusieurs adhérents !) ont participé.

Il s’agit de Hack My Church, un événement original qui s’est tenu fin mai à Lyon. Le concept : développer en 3 jours des outils numériques au service de l’Eglise.

 

80 talents pour innover et construire l’Eglise 2.0

Les 80 participants de ce hackathon* ont d’abord postulé par internet. Âgés de 15 à 60 ans, catholiques, protestants ou athées, les différents profils présents sont répartis en 5 catégories : développeurs informatiques, bricoleurs, artistes, communicants et experts en humanité connaissant la Bible ou engagés dans l'action caritative ou humanitaire.

Chaque participant a intégré une équipe après une heure de brainstorming collectif, qui a permis de faire émerger des projets concrets, en fonction des 7 thèmes définis par les organisateurs, tels que : voir l’invisible, dialoguer / évangéliser, développer son intériorité, organiser / soutenir une paroisse…

3 jours non-stop pour développer des objets connectés

Pendant ces 3 jours, sans interruption, les 7 équipes ont travaillé d’arrache-pied pour bâtir un prototype le plus abouti possible. Au terme de ce marathon créatif, les paroissiens et habitants du quartier ont pu tester entre autres, un mur de prières numérique, une application pour booster sa vie spirituelle ou encore un audio-guide, qui vous permet de visiter et de découvrir le message de l’Eglise.

Difficile de synthétiser en quelques lignes toute la richesse et l’innovation autour de ce projet. Aussi, je vous invite à consulter ce reportage, diffusé sur France 3 :

playerreportageHMCfrance3

Vous pourrez également découvrir tous les projets développés au cours de ce week-end de Pentecôte sur hackmychurch.com.

Et vous, comment imaginez-vous l’Eglise de demain ?

 

 

*hackathon : ce mot est la contraction des termes "hacker" et "marathon".

C’est à l'origine un rassemblement de développeurs organisés par équipe autour de porteurs de projet avec l’objectif de produire un prototype d’application en quelques heures (source Wikipédia). Sous forme de verbe transitif, hack something, signifie donc concevoir intelligemment et agilement une solution.

Vous avez aimé ? N’hésitez pas à partager !

Commentaires

1 Comment

  1. Avatar Alexis VOIZARD dit :

    Des collaborateurs du Cèdre (Bravo à Nathalie et à François), des adhérents mais aussi des fournisseurs. N’est-ce pas Éric de Credofunding?

Laissez un message !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *