“Laudato Savoie” fait avancer sur le chemin de l’écologie intégrale

PUBLIÉ LE 04/04/2019  PAR  Paul D'ORNANO

Ce mois-ci, découvrez (ou redécouvrez) comment la maison diocésaine de Chambéry (adhérente au Cèdre) a avancé sur le chemin de l'écologie intégrale, notamment grâce à la commission "Laudato Savoie"...

 

"Notre évêque, Monseigneur Ballot, a mis en place une commission nommée “Laudato Savoie” afin de développer l’écologie en actes au niveau des paroisses et des maisons du diocèse.

Au niveau de la maison diocésaine de Chambéry, nous avons entrepris quatre actions importantes concernant l’énergie :

  1. Une isolation des combles, par l’insufflation de 35 cm de ouate de cellulose, afin d’atteindre un coefficient d’isolation thermique de 7,5. La ouate de cellulose est issue du recyclage du papier et du carton et est un produit recyclable. Le chantier a duré un mois, couvrant 910 m². En théorie, la déperdition thermique par le plafond des bâtiments est de 30%. L’impact est double : isolation contre le le froid durant l’hiver (difficile à mesurer au vue des conditions très clémentes cet hiver), isolation contre la surchauffe d’été (les températures du sol et du plafond sont désormais très proches).
  2. Le changement des joints de fenêtres sur 100 fenêtres en double vitrage, installées en 2000. Les fenêtres montraient beaucoup de défauts d’étanchéité, refroidissant fortement les volumes sur les différents étages.
  3. Le passage au chauffage urbain : nous démontons nos deux chaudières de 450kw pour les remplacer par un échangeur thermique connecté au réseau de chaleur urbain. Celui-ci est basé sur un mix énergétique : 30% de chaleur provenant de l’incinérateur de la communauté urbaine, 40% par leurs chaudières bois, 30% par le gaz. La facture sera plus basse ou similaire, en fonction de l’évolution du prix du gaz. Mais l’impact écologique sera important.
  4. Le bilan énergétique : nous avons demandé un bilan à un cabinet spécialisé en efficacité énergétique, mais le travail incomplet nous oblige à refaire entièrement ce bilan avec un nouveau prestataire.

 

Nous avons aussi mis en place d’autres actions :

> Le retrait de la vaisselle jetable (assiettes et gobelets en plastique). Nous utilisons désormais uniquement de la vaisselle réutilisable (vaisselle normale, verre écocup…). Il nous reste encore un distributeur automatique à revoir…

> La mise en place d’une vaisselle mutualisée pour les rassemblements à disposition de toutes les paroisses du diocèse. Nous avons acheté chez Emmaüs des lots dépareillés d’assiettes, couverts et verres. Les paroisses en sont très friandes !

> Nous développons également l’écomobilité, en installant des arceaux à vélo, avec un parking couvert.

D’autre part, nous travaillons sur un projet de jardin partagé, dans les jardins de la maison. Il sera porté par le Secours Catholique. 2 000 m² seront ainsi ouverts à la solidarité du quartier."

Vous avez aimé ? N’hésitez pas à partager !

Commentaires

1 Comment

  1. François de Lagarde dit :

    Je me réjouis d’être arrivé (depuis 2 ans 1/2) dans ce diocèse où on a le souci d’avancer CONCRETEMENT dans la transition écologique.
    Courage, et merci à tous ceux qui s’engagent François

Laissez un message !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *