Le Cèdre finance éthique est reconnu Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale (ESUS)

PUBLIÉ LE 04/06/2020  PAR  le Cèdre finance éthique

Une belle récompense pour ce cabinet de conseils en investissements financiers, exclusivement centré sur la finance responsable, solidaire et environnementale. Il est aujourd'hui le seul à recevoir cet agrément de l'Etat parmi les 3 500 établissements de conseils que compte le territoire français. 

Sa mission est d’aider les associations, fondations, coopératives, mouvements engagés, entreprises responsables ou simplement les investisseurs de bonne volonté à gérer leur trésorerie ou leur patrimoine en conciliant impact social, rendement et risque maîtrisé.

 

Accordé par l’Etat, cet agrément valorise l’objectif principal d’utilité sociale de notre structure, ses conditions de gouvernance et par dessus tout, sa sobriété”, se réjouit Pierre-Antoine Varin, responsable du Cèdre finance éthique. “Il démontre que le métier de conseiller financier peut se pratiquer de manière extrêmement engagée, sans pour autant perdre en qualité. Cette voie ESUS qui nous semble être la plus juste et sincère lorsqu’on parle soit même d’Investissement Socialement responsable (ISR) ; nous prouvons maintenant que cela est possible”.

 

Avec le Cèdre finance éthique, 90% des investisseurs ont franchi le pas de la finance solidaire. Par ailleurs, les portefeuilles engagés tant sur le plan de la solidarité que sur le plan de la finance environnementale ont pu démontrer une exceptionnelle capacité de résistance dans le contexte de la COVID 19.

 

Au fait, c’est compliqué d’obtenir l’agrément ?

Réservé aux entreprises de l'Économie Sociale et Solidaire (ESS), cet agrément ESUS est délivré à condition de respecter certains critères dont voici les principaux.

  • Recherche d’une utilité sociale : le Cèdre finance éthique place l’Homme et l’environnement au centre de son activité.
  • Mise en place d’une gouvernance démocratique : un comité de sept personnes accompagnent les décisions stratégiques. On y trouve un salarié, un partenaire, un adhérent, 2 experts indépendants de l’économie solidaire et l’ISR, le gérant et l’actionnaire.
  • Des charges d’exploitation impactées par la recherche de l’utilité sociale à hauteur de 66% minimum : l’an dernier, nous avons dépassé 80 %.
  • Rémunération du capital et du travail plafonnées, et limitation des écarts de rémunération entre salariés et dirigeants : la loi sur l’ESS prévoit un écart maximum de 7 fois, nous sommes entre 2 et 3.

Le Cèdre finance éthique est à votre disposition pour tout renseignement au 03 85 81 50 52
https://www.lecedrefinanceethique.fr/

Vous avez aimé ? N’hésitez pas à partager !

Commentaires

0 Comment

Laissez un message !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *