Vous êtes ici :

Énergie : qu’est-ce qu’une offre compétitive ?

prix de la fourniture d’énergie

Avant d’aller plus loin, il est essentiel de bien comprendre comment se décompose le coût de l’énergie. Dans la majorité des cas, 3 paramètres entrent en compte dans le calcul du prix du gaz naturel ou de l’électricité : taxe, réseau et énergie.

prix de la fourniture d’énergie

 

Les valeurs “taxes” et “exploitation du réseau” sont définies par les pouvoirs publics. Elles sont identiques quel que soit le fournisseur, seule la part “fourniture d’énergie” différencie les fournisseurs.

 

Le prix de l’énergie comporte 2 composantes.

Composante 1/ coût de fonctionnement + marge brute du fournisseur.

Comment l’optimiser ? Effet volume : plus le volume de consommation est important, plus les coûts de fonctionnement du fournisseur rapporté au prix du MWh peuvent être négociés à la baisse. Néanmoins, cela représente une part minoritaire du coût de l’énergie (10-20 %).

 

Composante 2/ prix de l’énergie acheté sur les marchés par le fournisseur à la date de signature du contrat > Enjeux : acheter quand le marché est bas. C’est LE critère essentiel pour avoir une offre compétitive. 

Comment l’optimiser ? Savoir quand le prix sera bas sur ces marchés hyper fluctuants est presque impossible. Il est donc nécessaire d’avoir une réflexion sur la stratégie d’achat pour répartir les risques (prix fixe vs prix indexé) et idéalement avoir la capacité à ne pas tout acheter en même temps.

prix de la fourniture d’énergie

 

Gaz naturel et électricité : offre selon le prix du jour sur les marchés

Lorsque vous acceptez l’offre d’un fournisseur, celui-ci va réserver l’énergie sur le marché, à la signature pour toute la durée du contrat afin de garantir le prix proposé sur toute la période. 

=> Que le cours baisse ou augmente, cela n’a pas d’impact sur le prix de votre contrat, sauf si vous choisissez des offres à prix variables, indexées sur le marché.

 

Une analyse objective des conditions tarifaires

En pratique, Le Cèdre procède de la manière suivante pour apprécier les offres fournisseurs : 

  • 1/ suivi du cours du gaz naturel au moment de la remise de l’offre,
  • 2/ ajout d’une marge du fournisseur raisonnable* 
  • 3/ comparaison au prix remis par le fournisseur. 

*Une marge raisonnable est fonction du volume de consommation de vos compteurs, de la forme de votre consommation (part de consommation en hiver), du risque pris par le fournisseur (plus le marché est élevé, plus le fournisseur prend de risque si votre consommation varie selon la météo et votre activité économique).

 

Sauf fournisseur indélicat, l’optimisation de la marge du fournisseur est secondaire ! L’objectif prioritaire étant d’acheter au moment où le prix du gaz est le plus faible pour garder un prix compétitif.

 

Achat au bon moment et réduction de la marge du fournisseur : des leviers pour diminuer les coûts

 

           PRIORITÉ n°1 – acheter du gaz quand le cours est bas

Dans cette période chahutée, le fait est qu’acheter tout son gaz au même moment s’avère risqué. Idéalement, le Cèdre recommande de répartir les achats. Grâce à son expertise et en regroupant les volumes des adhérents, le Cèdre peut faire bénéficier aux adhérents de contrats dits ‘market access’, réservés normalement aux plus gros consommateurs.

 

Avantage =  en répartissant les achats dans le temps au lieu de les concentrer au moment de la signature du contrat, vous diluez les risques !

 

Bonne pratique appliquée par le Cèdre = une partie des volumes est sécurisée bien en amont pour prévenir un marché qui explose, mais l’autre est fixée plus tard pour profiter d’une éventuelle baisse des cours. Le Cèdre bénéficie en effet d’une dizaine de prises de position pour répartir ses achats.

 

Le saviez-vous ? Avec l’offre EnergiC, votre prix “contrat Cèdre” reste fixe malgré tout. Il y a un prix par année (contrats sur 3 ans). 

 

           PRIORITÉ n°2 – minimiser la marge du fournisseur 

En matière de fourniture d’énergie, la volumétrie joue un rôle déterminant dans la définition des offres tarifaires. Avec l’effet groupement, le Cèdre mutualise les volumes au sein d’un seul contrat pour être capable de négocier des offres compétitives avec les fournisseurs.

 

             PRIORITÉ n°3 – comparer ce qui est comparable !

 

Électricité : une étude des prix tout en complexité

Les marchés du gaz naturel et de l’électricité obéissent globalement aux mêmes règles, à quelques détails près…

 

Pour l’électricité, la comparaison des prix se révèle plus difficile dans la mesure où :

  • La construction du prix comporte plus d’éléments – tout particulièrement pour les gros compteurs types C2 et C4 (tarifs jaune et vert) – le prix est également beaucoup plus sensible à tous les aspects de profil de consommation. 
  • les typologies de contrats sont encore plus variées que sur le marché du gaz naturel et les fournisseurs proposent des offres qui ne sont pas toujours comparables. Dans ce cas, l’appréciation repose plutôt sur une appréciation différente du risque.

 

In fine, le meilleur contrat et le meilleur prix ne pourront souvent être déterminés… qu’à la fin du contrat. 

 

=> Exemple sur un cas simple : un contrat à prix fixe est plus sécurisant qu’un contrat à prix variable, mais si le marché baisse, le contrat à prix variable devient plus avantageux. EnergiC se veut notamment un équilibre entre ces deux types de choix.

 

Vous devez renouveler votre contrat d’énergie mais avez besoin de sécuriser votre budget sur plusieurs années ? Rejoignez l’achat groupé EnergiC des adhérents du Cèdre !