Vous êtes ici :

Une approche de la transition énergétique du bâtiment

Partager sur twitter
Partager sur linkedin
transition_energetique_batiment

1 – Avant de “faire” de l’écologie ou de la transition énergétique, “être” autrement*.

 

METTRE L’HOMME AU COEUR Un bâtiment est le moyen nécessaire pour rendre possible une organisation humaine, un service, une mission qui est la vraie finalité. “Le temps est supérieur à l’espace” Pape François. L’espace doit être au service du temps, des échanges passés entre ceux qui l’habitent, donc permettre la relation. Le bâtiment étant complexe, le risque est toujours que la technique perde la finalité humaine.

=> Mes questionnements bâtiment reviennent-ils toujours aux besoins et usages de ses occupants/utilisateurs ? À mieux servir la mission de mon projet d’établissement ? À créer plus de vie ?   

 

PRENDRE UNE APPROCHE ECOSYSTÉMIQUE Travaux et exploitation, technique & usage, réglementation & pragmatisme, économie & écologie, sûreté/sécurité & accessibilité handicapé, le bâtiment & son environnement, MOA & MOE & entreprises… : le risque est toujours de prendre les sujets de manière isolée/cloisonnée ou de les opposer. Or, dans un bâtiment comme dans la vie, “tout est lié” P. François !

=> Ai-je une vision des problématiques de mes bâtiments comme autant de silos ou comme un ensemble ? Ma vision du coût est-elle aussi intégrale/systémique (incluant coût initial -investissement- et différés -maintenance- mais aussi valeur sanitaire/confort /sécurité pour les utilisateurs)? Enfin, notre fonctionnement favorise-t-il le travail synodal en utilisant l’intelligence collective de toutes les parties prenantes?  

 

TRAVAILLER AVEC BON SENS/PRAGMATISME Même si le monde du bâtiment est rempli de règles de l’art (issues du métier) et de réglementation (issues de l’État) qui peuvent rapidement être asphyxiantes où aller à l’encore de leur but initial. Peu d’entre-elles peuvent s’appliquer à la lettre sans “l’esprit de la règle”, autrement dit du bon sens, pour que la règle reste à sa juste place : au service de l’homme et du projet et non l’inverse.

=> Mes experts, fournisseurs, sont-ils non seulement compétents techniquement, mais pragmatiques et adaptables tant à la spécificité de mon projet lui-même qu’à mon organisation ?  

 

2 – Avancer concrètement dans des achats de transition énergétique 

 

  • Pour bien acheter, il faut avant tout avoir une idée claire de son besoin et de ses enjeux… ce qui nécessite de se poser les bonnes questions.

Notre proposition : Mettre vos demandes dans une perspective plus large (plus long terme, plus systémique) pour mieux répondre à votre besoin réel. Apporter une méthodologie pour vous aider à structurer votre projet (idées, équipe, échéances,…). Peut-être est-ce “l’occasion qui fait le larron” de se lancer dans un SDI (Schéma Directeur Immobilier) et un PPI (Plan Pluriannuel d’Investissements) repoussé depuis tant d’années ?

 

  • Pour bien acheter, il faut ensuite s’appuyer sur les bonnes expertises pour construire le cahier des charges adapté.

Notre proposition : Identifier LE bon bureau d’études thermiques qui va être capable de vous accompagner sur toutes les étapes de la transition : Plateforme Operat (pour ceux soumis au décret tertiaire), audit énergétique des bâtiments (choix des bâtiments, méthodologie STS/STD), Études (scénarii, plans d’actions priorisés, dossiers de subvention), maîtrise d’oeuvre (conception / réalisation) et suivi d’exploitation (management des consommations énergétiques, GTB…).

 

  • Pour bien acheter, il faut enfin actionner les bons leviers auprès des bonnes entreprises (fournisseurs) pour obtenir les meilleures propositions et prix pour chacune des familles d’achats.

Notre proposition : Consulter et négocier auprès de professionnels du secteur sur les familles d’achats telle que chauffage  ou l’isolation avec une vision globale sur l’offre des fournisseurs (compréhension du projet, équipes dédiées, agendas, coûts de maintenance, garanties, …).

* achetons-autrement.fr : Le site pour les organisations qui veulent oser l’écologie intégrale en consommant et en achetant autrement !