Vous êtes ici :

Pour une croissance économique intégrale, osons la relation ! (avec Pierre-Yves Gomez)

Partager sur twitter
Partager sur linkedin
entete_page_rencontres_aa

En 2021, nous avons organisé les rencontres Achetons Autrement 100% digitales 100% conviviales, un cycle de 8 rencontres en ligne pour comprendre les grands enjeux et poser les premiers pas vers des achats plus responsables.

Le 9 décembre dernier pour la clôture de ce cycle 2021, Pierre-Antoine Colas, directeur du Cèdre, a échangé en live avec Pierre-Yves Gomez, économiste. Il nous a fait réfléchir sur le thème : “Pour une croissance économique intégrale, osons la relation !” Et si cette qualité de nos relations avait un impact sur notre manière de consommer et d’acheter ? Et quelle est ma responsabilité d’acheteur, quelle est notre responsabilité de groupement, quelle est ma responsabilité de fournisseur dans l’émergence d’un nouveau modèle économique au service du bien commun et compatible avec les limites humaines et planétaires ? Et acheter autrement, ça veut dire quoi ?… 

Cette dernière rencontre donne des clefs pour déployer le projet du Cèdre en tant que groupement : aider ses adhérents à acheter autrement, ensemble, mieux et moins.

Retrouvez ici le replay et la fiche de synthèse des rencontres thématiques de cette année pour vous aider à acheter autrement !

Voici quelques uns des enseignements de cette rencontre:

Acheter est un acte moral

Quand on achète un produit, on achète bien plus que juste le produit, c’est toute la chaîne de production et de valeur humaine qu’il y a derrière. Ainsi, en tant que consommateur, nous avons bien une part de responsabilité sur l’environnement et sur l’Homme. Par nos actes d’achat, c’est tout un modèle économique que nous soutenons. Le Cèdre, et ses adhérents en tant que membres d’un groupement d’achat, ont donc un rôle majeur dans la transformation du système économique.

Le monde nouveau est déjà né

Notre modèle économique actuel, basé sur le gain financier et le profit, nous a mené à rechercher le moins cher et le plus rapide. C’est un modèle économique qui n’est plus viable et qui s’épuise…

La question n’est plus de savoir s’il faut changer ou non. Le changement a déjà eu lieu. Prendre en compte les contraintes humaines et environnementales n’est plus une option mais une nécessité si nous voulons que nos structures soient viables à long terme.

Chacun à notre place, nous sommes appelés à décider du temps, de l’énergie et de la compétence que nous pouvons dégager pour participer à ce renouvellement économique qui a déjà commencé. Nous avons tous bien sûr des contraintes matérielles, mais n’oublions pas que nous avons surtout des capacités humaines ! Comment faire mieux avec ce que nous avons déjà ?

Un autre modèle de croissance est possible

Consommer moins pour consommer mieux, c’est discerner ce qui est indispensable en termes de biens matériels et choisir ce qui est producteur de richesse relationnelle et humaine. 

La croissance des hommes et de la qualité des relations qui les réunit est souhaitable comme alternative à la croissance financière. L’Homme est en effet créateur de richesse, non pas au sens d’accumulation de biens matériels, mais bien de ce qui fait sa richesse : la relation, son lien avec l’environnement et son entourage, la solidarité, la fidélité, la confiance dans la relation commerciale, son impact positif sur la société, le bien commun auquel il contribue, etc. On peut devenir plus « riche » par tout ce que l’on crée comme relation. Il s’agit maintenant d’inventer de nouveaux outils pour rendre compte de cette croissance de la relation.

Acheter ensemble,
c’est déjà acheter autrement

Le témoignage de M. Resch, directeur administratif et financier du Cours Fénelon (adhérent du Cèdre) est très éclairant sur ce sujet. Le déploiement de l’écologie intégrale dans son établissement a permis de revoir la manière d’être en relation. Les relations étaient plutôt verticales entre le corps enseignant et les élèves ou le corps administratif et ses prestataires par exemple. Aujourd’hui, de nouvelles solidarités se sont créées, une qualité relationnelle apaisée et constructive, et surtout beaucoup d’enthousiasme pour avancer ensemble. Avec des conséquences concrètes immédiates sur la réduction des déchets et l’optimisation du budget de fonctionnement.

Pierre-Yves Gomez renchérit sur le sujet. La société individualiste dans laquelle nous vivons donne un modèle d’hyper-consommation et une super-utilisation des ressources : chacun agit selon son prisme, sans vue globale, ne se préoccupe pas de son environnement, et n’est pas en relation… C’est la logique de l’économie financiarisée : isoler. Le seul contact est alors : imiter les habitudes de consommation de mon entourage, qui amène à un épuisement des ressources.

Il est donc primordial de donner la juste valeur à la relation. Une bonne et juste relation commerciale enrichit la qualité de la relation humaine. Intégrer la relation dans l’acte d’achat permet de repenser le monde.

Seul, on va plus vite.
Ensemble, on va plus loin (et on a plus d’impact).

Ensemble, nous nous soutenons et c’est parce que nous faisons corps que nous pouvons faire résistance à l’inertie du système. Chacun a donc une responsabilité pour contribuer au bien commun : on apporte un bien qui enrichit la valeur globale de la communauté, qui aura alors plus d’impact. Ce n’est pas seul que j’ai de l’impact mais avec d’autres. Nous ne sommes pas une somme d’acheteurs, mais une communauté, et ensemble nous pouvons transformer un modèle.

Chaque participant a ensuite pris un engagement. Voici les principaux :

  • Participer à une rencontre Achetons Autrement en local en 2022
  • Prendre le temps de visiter le site achetons-autrement.fr pour décider des 1ers pas dans mon établissement
  • Sélectionner, dans les mercuriales des fournisseurs, les produits éco-labellisés
  • M’investir dans un groupe de travail avec des adhérents proches de chez moi sur le déploiement des achats responsables. 

Place désormais au présentiel ! 

RDV en 2022 près de chez vous pour des nouvelles rencontres Achetons Autrement, partout en France !