Vous êtes ici :

Utilisez-vous des gels hydroalcooliques conformes ?

Partager sur twitter
Partager sur linkedin
gel_hydro

Difficile de s’y retrouver parmi les gels et solutions hydroalcooliques en vente ! Comment être sûr que le produit acheté est efficace contre la Covid19 ? Ensemble, on fait le point !  

 

Les solutions ou gels hydro-alcooliques doivent :

  • contenir au moins 60 % d’alcool (éthanol, propan-1-ol ou propan-2-ol) ;
  • ou répondre à la norme EN 14476 qui doit être mentionnée sur l’étiquetage et la fiche technique ;
  • ou comporter la mention « virucide ».

Ils ne doivent pas être des simples nettoyants ou désinfectants mais bien des virucides !  

 

Quels sont les dangers de tels produits ?

Le premier danger est lié à l’inflammabilité des produits.

Le second concerne les éventuelles projections dans les yeux et plus souvent dans ceux des enfants car les distributeurs sont souvent à leur hauteur.  

 

Quelques conseils pour limiter ces risques :

  • Ne pas laisser les jeunes enfants utiliser ou jouer avec les distributeurs ;
  • Il est préconisé que ce soit l’adulte qui dépose lui-même la solution ou le gel hydroalcoolique dans la paume de main de l’enfant ;
  • Ne pas se frotter les yeux.

 

Que faire en cas de projection dans les yeux ?

  • Rincer immédiatement l’œil pendant 15 minutes sous un filet d’eau
  • Si une douleur persiste, consulter un médecin car les lésions oculaires peuvent être sévères.

 

En novembre 2020, la DGCCRF (Direction générale de la concurrence et de la répression des fraudes) teste la qualité et la conformité des gels et solutions hydroalcooliques.

Sur les 162 analyses menées, 73 % les produits ont été déclarés pour :

  • 38 % non conformes du fait d’un étiquetage incomplet ou incorrect
  • 35 % non conformes et dangereux à cause d’une teneur en alcool insuffisante et/ou avec un étiquetage minimisant les dangers principalement celui de son inflammabilité